Art et Mai 68 : retour cet art engagé de la Figuration narrative

Des mouvements de contestation sauvages ont éclaté dans les années 60, avec la participation des artistes. Ils ont fait l’exposition de la Figuration narrative qui représente l’histoire de leur époque. Des collectionneurs comme pour la Fondation Gandur art ont fait des expositions sur l’art de la Figuration narrative.

Le mouvement de la figuration narrative

En mai 68, il y a des mouvements dans la rue. Pour les rejoindre, les artistes se sont exprimés à travers leurs toiles et leurs œuvres. Ils ont fait ressortir ce qui est à l’intérieur d’eux via l’art. Il s’agit alors de ce qu’on appelle communément : la figuration narrative. Cette figuration représente la forme visuelle de ce qu’ils ont vécu pendant les années 60. Gérard Fromanger a dit : « L’histoire de l’art rencontrait l’Histoire ». Elle caractérise une exposition Mythologies quotidiennes. L’exposition a été faite dans le musée d’art moderne dans la ville de Paris. Des peintres ont fait des figures emblématiques pour représenter la figuration. Il y a Gérald Gassiot-Talabot, Bernard Rancillac, Hervé Télémaque et de nombreuses peintres. Gassiot-Talabot a fait l’exposition pour faire découvrir aux yeux de tout le monde sur la réalité qu’ils ont vécue. C’était une sorte de mouvement pacifiste. La réalité devient complexe et riche. À travers l’art qu’il expose, il critique les objets sacrés d’une civilisation dédiée au culte des biens de consommation. La réaction qu’il a faite est un pop art américain. Le pop art est un mouvement que les artistes comme Eduardo Arroyo et Henri Cueco ont fait. En 1967, une exposition a été faite. Il y a une exposition de la Figuration narrative et de bande dessinée. Elle a été exposée au musée des Arts décoratifs. La figuration parle du temps et aussi fait ressortir des messages politiques sur les préoccupations de l’époque.

Le mouvement de l’art et mai 68

Des arts du mai 68 sont exposés aux Beaux-arts de Paris, notamment des œuvres, des figures, des images qui rappellent les événements d’antan. Plusieurs artistes se sont réunis à un atelier populaire pour faire un mouvement. Des arts ont été créés pour représenter la vie quotidienne des gens. Des artistes expriment dans leurs œuvres tout ce qui se passe. Que ce soit par le cinéma ou par la musique ou par la peinture, des artistes ont fait des mouvements à leurs façons pour exprimer leurs mépris envers les bourgeois. Les artistes de l’atelier soutiennent le mouvement de travailleurs en grève à cette époque. Ils opposaient les bourgeois. Chaque œuvre montre le mouvement. Des peintres reconnus ont fait le mouvement. Il y a un architecte Roland Castro et Gérard Fromanger. Il y a aussi des peintres comme Pierre Buraglio. L’année 68 a été très marquée par la peinture, la musique et le cinéma. Des affiches ont été collées sur des murs et certains sont même devenus des œuvres artistiques. Il ne se contente plus de les placer dans l’atelier populaire. Ils affichent partout sur des murs pour que tout le monde puisse l’apercevoir. Jean-Luc a fait une révolution sur l’écran où tout le monde pouvait le voir. D’autres artistes soumettent différents arts pour présenter le mouvement. Les expositions depuis les années 1960 à 1972 de ces événements font partie intégrante de l’art contemporain en France.

Les artistes de Figuration narrative

Plusieurs artistes ont participé à la figuration narrative. Certains d’entre eux sont très connus pour leurs arts. Les artistes de figuration narrative ont participé à des mouvements de mai 68. Eduardo Arroyo a fait sa part pendant la figuration narrative mouvement. Son œuvre est portée sur le critique des pouvoirs et des traditions de façon humoristique, mais fait attention à la vie quotidienne. Il est l’un des peintres de figuration narrative. Des activités ont été faites au Salon de la Jeune Peinture. Gérard Fromanger a fait son art une histoire. L’histoire se base sur l’histoire de son époque. Il fait une peinture qui représente la réalité que les peuples vivaient. Il a peint de nombreuses toiles. Pendant la période de figuration narrative des années 60, Peter Klasen a fait des images de femme et objets. Ses arts ont été exposés au Musée d’art moderne de la ville de Paris. Ces œuvres ont été utilisées pour la photographie. Jacques Monory a aussi participé à la Figuration narrative de mai 68. Il a fait des recherches picturales. Ses recherches sont penchées sur la figuration et les abstractions oniriques. Ses travaux ont eu une influence sur le pop art. Une figure et des couleurs sont mises dans la peinture de Bernard Rancillac. Il a fait l’exposition des Mythologies quotidiennes, avec les peintres Hervé Télémaque, Peter Foldès et Gérard Gassiot-Talabot. Hervé Télémaque. Il a participé à des expositions de mouvement, la Figuration narrative. Il a fait des dessins, des peintures, des papiers collés, des objets récupérés ou inventés.

La fondation Gandur art

Après le mouvement, la Figuration narrative est oubliée. Certaines personnes qui aiment l’histoire et de l’art souviennent encore de ses mouvements qui ont été faits en mai 68. La Fondation Gandur art ou FGA a été créée pour collectionner des peintures et des arts qui datent depuis des années. Elle a été créée par Jean Claude Gandur. Il est un collectionneur. Il collectionne de divers objets qui racontent des histoires. Nombreux sont des objets qui sont collectionnés. La Figuration narrative d’art contemporain est une de ses collections. Parmi ses collections, il y a des peintures de Beaux-arts Européennes. Alors, des peintures de mai 68 peuvent être trouvées à la Fondation Gandur art. L’art de la Figuration narrative est collectionné et placé dans un musée pour survivre. Tout ce qui rend visite l’exposé peut voir ses arts. Cela peut être un moyen de ne pas oublier les artistes de la Figuration narrative. Cet art ramène l’histoire de Mai 68. La fondation Gandur art avec ses collections qui montrent l’importance de ses arts dans les années 60. Les artistes de la Figuration narrative renaissent à partir de ses collections. Tout le monde peut connaître l’histoire et les artistes qui ont pris part pendant le mouvement. L’histoire peut alors perdurer pendant très longtemps.

Le retour de la Figuration narrative : art et mai 68

La culture est vraiment importante pour un pays. Pour que la culture ne meure pas, il faut savoir d’abord l’histoire du pays. La Figuration narrative est un mouvement qui date dans les années 60. Elle marque l’art et la vie quotidienne des gens à cette époque. Des collectionneurs ont gardé des arts de la Figuration narrative. Ses arts ont été oubliés depuis très longtemps. La Figuration narrative a été remise sur le marché. Elle représente le mouvement des années 60 avec des peintres français. Il y a Télémaque, Talabot, Rancillac. L’œuvre de cette époque représente la couleur de la bande dessinée de la figuration narrative, des paysages saturés en images. L’estimation de ses œuvres est élevée. La vente des œuvres de mai 68 met en retour la Figuration narrative. Les artistes français racontent dans leurs arts la politique de son pays. Une exposition de l’art de la Figuration narrative incite à des artistes à se souvenir et à faire des arts qui racontent leur mode de vie. Les jeunes artistes font pareils et racontent des histoires de son époque pour être dans l’histoire.